RootsWeb.com Mailing Lists
Total: 1/1
    1. M�lina Lacroix n�e vers 1868
    2. This is a Message Board Post that is gatewayed to this mailing list. Author: marclangevin1968 Surnames: Classification: lookup Message Board URL: http://boards.rootsweb.com/surnames.lacroix/437/mb.ashx Message Board Post: Bonjour, Mélina Lacroix, fille de Cyprien Lacroix et de Mélie Ranger, est née à Bouchette, Québec, Canada, vers 1868. Elle s'est mariée avec Eusèbe Lafontaine à Bouchette en 1888. Elle a eu plusieurs enfants, dont mon grand-père maternel, Hormidas Lafontaine, né en 1893. Ma mère, Jeannine Lafontaine (Langevin) est née en 1945. Je fais appel à quiconque pourrait me donner des informations ou des méthodes pour rechercher de l'information concernant Mélina Lacroix. Celle-ci connu un drôle de destin qui se termine dans le flou le plus total. Voici la petite histoire, telle que mon grand-père (son fils) la raconter à ma mère bien avant sa mort en 1979. Mélina, autour de 1900 (mon grand-père avait environ 7 ans à cette époque), était plutôt malheureuse et insatisfaite de la petite vie qu'elle menait marié à un humble paysan. Lors d'une nuit d'hiver, elle s'est enfuie du foyer familial en cachette prenant soin de laisser derrière elle, dans les bois, des morceaux de linges déchirés et souillés de sang, voulant laisser croire qu'elle s'était faite dévorée par quelque animal sauvage, feignant ainsi sa propre mort. Personne n'a ensuite entendu parler d'elle pendant une décennie. Alors que mon grand-père avait environ 17 ou 18 ans, il a reçu une lettre écrite de la main de sa mère qui l'appelait à le visiter à Montréal (pour l'époque, Montréal était considéré comme très éloigné de Maniwaki où mon grand-père vivait toujours avec sa famille). Il est allé à sa rencontre dans une maison de pension pour femmes. Elle venait d'avoir un bébé et il était malade. Mon grand-père a toujours dit qu'il ne croyait pas que ce poupon était vraiment son enfant naturel. Elle lui avait expliqué qu'après sa fuite de Maniwaki, elle s'était enfuie aux États-Unis. Je ne pas de précision sur la destination. Elle y aurait alors rencontré un riche industriel qu'elle aurait marié (sous une fausse identité ?). Elle mentionnait que le bébé était l'enfant de cet homme. Mon grand-père a ensuite eu avec elle une altercation, cherchant à comprendre pourquoi elle avait abandonné marie et enfants. Il s'est en allé précipitamment, sous le coup de la colère, et ne l'a jamais rev! u ni même a-t-il jamais entendu quoi que ce soit à son sujet après cet événement. Le marie abandonné, Eusèbe, a vécu tristement pendant plusieurs années. Il a plus tard rencontré une femme du nom de Sara Lafond. Il souhaitait refaire sa vie avec elle, mais l'Église catholique refusait de lui reconnaître le droit de se remarier. Eusèbe était très catholique et a suivi les directives de l'Église. Il a envoyé missives après missives à Rome afin que le pape lui donne l'autorisation de se remarier. Ce n'est qu'en 1945 (45 ans après la disparition de Mélina), qu'il reçut cette autorisation de Rome. Il maria Sara à Maniwaki en cette même année. Il mourut 3 mois après ce second mariage ! Si quelqu'un a des informations ou des conseils à me donner pour retrouver la trace de mon aïeule, je vous invite à le faire. Cela serait d'un grand secours. Important Note: The author of this message may not be subscribed to this list. If you would like to reply to them, please click on the Message Board URL link above and respond on the board. <br>

    09/11/2014 01:09:41